Bébé et obésité : moins de lipides, davantage de risques !

La rédaction Maminou

Publié le .
Mis à jour le .
Imprimer l'article

Halte aux idées reçues ! Limiter les apports en lipides chez les enfants de moins de 2 ans augmenterait les risques de surpoids à l'âge adulte, d'après une étude de l'Inserm.

© Marco Govel - Fotolia.com
 

Et si on revenait à une alimentation équilibrée ? Yaourts allégés, moins de beure, moins d’huile… Par crainte de voir leur enfant grossir, de plus en plus de mamans réduisent la quantité de graisses dans les repas de leur bébé. Eh bien, selon l’Inserm, il faudrait faire tout l’inverse ! Car s’il  est vrai que les lipides peuvent être responsables d’obésité ou de diabète de type 2 à l’âge adulte, ce n’est pas le cas chez les bébés. D’après une toute récente étude de l’Inserm, les enfants qui ont de faibles apports en graisse avant l’âge de deux ans ont en effet un risque accru de développer un surpoids à l’âge adulte.
Pour aboutir à cette conclusion, les chercheurs de l’Inserm ont mené une étude de 20 ans auprès d’un panel d’enfants nés entre 1984 et 1985. Leur apport nutritionnel a été relevé aux âges de 10 mois et deux ans, puis une année sur deux jusqu’à leurs 20 ans. A cet âge, ils ont mesuré le poids, la graisse sous cutanée, la composition corporelle  et le taux de leptine. Résultat : la masse grasse était plus importante au niveau abdominal chez les participants ayant eu de faibles apports en lipides à leur plus jeune âge. Leurs taux de leptine étaient également plus importants, ce qui montre une résistance à cette hormone dite "régulatrice d’appétit", une caractéristique des personnes obèses. Selon Marie-Françoise Rolland-Cachera, co-auteur des travaux, "ces résultats ne sont pas surprenants. Au cours de cette période précoce, l’organisme s’adapte pour prévoir l’environnement à venir. En cas de régime pauvre en lipides, le métabolisme sera programmé pour faire face aux déficits et ne sera pas préparé à faire face à des apports élevés en lipides ultérieurement".
La bonne solution ? Suivre les conseils de la FAO (Food and Agriculture Organization) qui recommande que les apports en lipides doivent être d’au moins 50% jusqu’à l’âge de 6 mois puis décroître de manière progressive jusqu’à 35% à l’âge de 2 ans. Quant aux spécialistes de la nutrition, ils rappellent qu’il est plus sain pour les bébés d’utiliser les laitages entiers. Bref, tout est une question d’équilibre !

0 commentaires

Le Mag

Grossesse : bien choisir sa maternité 29/01/2015

Vous êtes enceinte et vous allez bientôt choisir votre maternité ? Quelles sont les critères à prendre en compte pour sélectionner le bon établissement...Lire



Les news