La Prestation de Service Unique : une aide financière pour les structures d'accueil

Maureen Delorme

Publié le .
Mis à jour le .
Imprimer l'article

Les structures d'accueil collectif, parental ou familial ont la possibilité de bénéficier d'une subvention. Appelée Prestation de Service Unique (PSU), elle est accordée par la Caisse d'Allocations Familiales ou de Mutualité sociale agricole.


© olesiabilkei - Fotolia.com

Devenue la prestation unique proposée aux services d’accueil depuis 2005, la PSU garantit un tarif horaire et un mode de garde plus souple aux familles. Cette aide simplifie le financement de la CAF et de la MSA pour l’accueil du jeune enfant. Mais elle vise aussi à améliorer les passerelles entre les établissements d’accueil, la famille et les écoles. La PSU équivaut à 66% du prix de revient horaire d’un établissement d’accueil. La Caisse Nationale des Allocations Familiales fixe un plafond annuel.

Les types d’accueil concernés

La PSU vise trois types d’accueil : régulier, occasionnel et d’urgence, pour les situations exceptionnelles. A noter, un contrat d’accueil est signé entre la structure et la famille pour les gardes régulières. Il définit le rythme et le temps passé par l’enfant dans l’établissement. 

Liste des structures ayant droit à la PSU

  • les crèches
  • les micro-crèches
  • les crèches familiales
  • les haltes-garderies
  • les structures multi accueil
  • les jardins d'enfants

Avantage pour les familles

Lorsque les parents inscrivent un enfant dans une structure d’accueil financée par la CAF ou la MSA, via la PSU, ils bénéficient d’un tarif horaire réduit, adapté à leurs revenus. Chaque établissement s’engage à répondre aux besoins des familles, notamment en terme de planning. En effet, les structures financées par cette prestation sont plus souples que les autres crèches au niveau des critères d'inscription (inactivité des parents, absence d'une durée minimale de garde…).

Avantage pour les bénéficiaires

Elle accompagne le développement de la formule multi accueil par un apport financier. La tarification des structures est réglementée, point positif pour rassurer le public des établissements. Les aides sont rassemblées en une seule prestation. De quoi simplifier les démarches des bénéficiaires. Enfin, elle permet d’optimiser le taux d’occupation.

0 commentaires

Le Mag

Grossesse : bien choisir sa maternité 29/01/2015

Vous êtes enceinte et vous allez bientôt choisir votre maternité ? Quelles sont les critères à prendre en compte pour sélectionner le bon établissement...Lire



Les news