Comment parler à un enfant en bas-âge ?

Maureen Delorme

Publié le .
Mis à jour le .
Imprimer l'article

Face aux bouts de choux encore petits et en plein apprentissage, les adultes ne savent pas toujours comment leur parler. Quel langage utiliser avec un tout-petit ? La rédaction de Maminou vous éclaire.

parler enfant© Olesia Bilkei - Fotolia.com

Des babillages aux sourires béats, les adultes ont tendance à retomber en enfance face à un tout-petit. Certes, communiquer avec bébé est important. Mais il n’est pas pour autant utile de l’infantiliser davantage.

Parler à un tout-petit

Plusieurs scientifiques s’accordent à dire que les babillages ne sont pas utiles pour parler aux bébés. Ne vous forcez pas à employer des "areu areu" à répétition ou à prendre une voix agitée et aigüe. Pas la peine non plus d’avoir recours à des onomatopées. Votre bout de chou devra bien apprendre un jour que "cui-cui" ne signifie pas oiseau et que "ouaf ouaf" n’est pas le mot qui désigne un chien. Alors le plus tôt sera le mieux. L’animation amusera sans doute votre bébé.
Mais pour son apprentissage, il est recommandé de lui parler normalement en utilisant un vocabulaire riche. Utilisez des mots simples. Prononcez-les distinctement. Vous favorisez ainsi son développement. Votre bout de chou retiendra peu à peu les mots entendus jusqu’à l’apprentissage du langage. Des phrases construites à partir d’une syntaxe et d’une grammaire de qualité feront davantage la différence. Inutile pour autant d’utiliser un langage très soutenu. Parlez-lui comme vous le feriez avec un enfant plus grand sans faire de fautes de prononciation. Et ne vous inquiétez pas, votre bout de chou vous comprend. Même bébé, les enfants assimilent déjà beaucoup.

Apprendre à parler

En plein apprentissage du langage, votre bout de chou à besoin de votre aide. En premier lieu, il prend exemple sur vous. C’est là que les conseils mentionnés ci-dessus prennent tout leur sens. Et oui, il passe son temps à vous entendre parler. Alors lorsqu’il maîtrise les sons, il s’amuse à les répéter à sa façon pour tenter de vous imiter. Bien entendu, ce n’est pas toujours simple pour lui.  Ne l’imitez pas en prenant pour habitude d’adopter son langage pour se mettre à sa hauteur.
Vous ne l’aiderez pas à mieux comprendre ou à apprendre à parler. Sans trop vous acharner, n’hésitez pas à le reprendre lorsqu’il rencontre des difficultés pour prononcer un mot. Répétez-le distinctement. Même s’il n’y parvient pas du premier coup, votre enfant retiendra la prononciation correcte. Répondez à ses questions autour du langage. Lorsqu’il apprend un nouveau mot, donner lui une explication. Vous l’aiderez ainsi à enrichir son vocabulaire et à améliorer sa compréhension orale.

0 commentaires

Le Mag

Grossesse : bien choisir sa maternité 29/01/2015

Vous êtes enceinte et vous allez bientôt choisir votre maternité ? Quelles sont les critères à prendre en compte pour sélectionner le bon établissement...Lire



Les news