Néophobie alimentaire : la peur de goûter les aliments chez l'enfant

Maureen Delorme

Publié le .
Mis à jour le .
Imprimer l'article

A chaque repas, votre bout de chou vous lance un "J’aime pas ça" sans même avoir touché à son assiette ? Il peut s’agir de néophobie alimentaire, un refus de goûter les nouveaux aliments chez l’enfant. Voici les conseils de la rédaction pour la dépasser.

© MNStudio - Fotolia.com

La néophobie alimentaire survient chez la plupart des enfants entre deux et dix ans. Elle s’accompagne souvent de la période du non mais peut avoir lieu plus tard. Cette situation qui complique les repas est une passade dans l’enfance. C’est aussi un moyen de s’affirmer pour l’enfant qui apprend à manger tout seul.

Qu’est-ce que la néophobie alimentaire ?

La néophobie alimentaire se caractérise par un sentiment de peur face à de nouveaux aliments. Les bouts de choux sont réticents à l’idée de découvrir de la nourriture. Lorsqu’ils font l’effort de goûter un nouvel aliment, ils affirment qu’il est mauvais dans la plupart des cas.
Le comportement alimentaire d’un enfant atteint de néophobie se traduit par une inspection des aliments dans l’assiette. Les bouts de choux ont tendance à les sentir et les trier. A la vue de leur assiette, ils grimacent, tournent la tête, la repousse ou refusent d’ouvrir la bouche.  Lorsqu’ils goutent les aliments, ils peuvent les recracher voire vomir.

Comment dépasser la néophobie alimentaire ?

Un enfant goûte plus facilement les aliments lorsqu’il ne mange pas seul. Privilégiez les repas en famille ou avec des camarades. Il prendra ainsi exemple sur les autres personnes pour manger. Soignez la présentation de la table et de l’assiette. Un bout de chou sera beaucoup plus tenté de goûter une recette bien présentée. De même, il appréciera de manger dans un cadre agréable et détendu.
Le repas ne doit pas être une source de stress. Pour inciter un enfant à manger et lui permettre de se familiariser avec de la nourriture qu’il ne connaît pas, proposez-lui des activités cuisine. Faites vos recettes avec lui. Un moyen d’apporter un côté ludique à la préparation des repas. Un bout de chou prendra plus de plaisir à goûter un plat qu’il a préparé.

0 commentaires

Le Mag

Grossesse : bien choisir sa maternité 29/01/2015

Vous êtes enceinte et vous allez bientôt choisir votre maternité ? Quelles sont les critères à prendre en compte pour sélectionner le bon établissement...Lire



Les news