La Menace d’accouchement prématuré

Maureen Delorme

Publié le .
Mis à jour le .
Imprimer l'article

Si la grossesse dure en moyenne de 37 à 42 semaines, certains bébés pointent le bout de leur nez avant terme. En France, le nombre d’enfants prématurés se situe aux alentours de 8%.

bebe premature© Freepeoplea - Fotolia.com

Un accouchement prématuré peut susciter l’anxiété des jeunes parents.  Il peut entraîner des complications, des problèmes de santé chez le nourrisson et nécessiter des soins. Beaucoup de prématurés nés avant 37 semaines sont placés en couveuse à la naissance.

La Menace d’accouchement Prématuré (Map)

La Map se définie par une complication de la grossesse. Elle expose la femme enceinte au risque d’accoucher avant la 37e semaine de gestation, soit entre 22 et 36 semaines d’aménorrhée. Une complication qui peut nuire au développement de l’enfant. Celui-ci n’ayant pas terminé sa croissance intra-utérine. La Map résulte d’une activité physique excessive, d’un traumatisme violent, d’une infection, de maladies gynécologiques, du surmenage.
Elle s’explique aussi par la nature de la grossesse : multiple, précoce (avant 18 ans), tardive (après 40 ans). Ces situations peuvent engendrer des contractions et l’ouverture du col. Dans certains cas, les médecins ne parviennent pas à déterminer l’origine de l’accouchement prématuré.

La prise en charge

La Map se caractérise par plusieurs symptômes que la femme enceinte ne doit pas prendre à la légère.  Il s’agit de saignements ou d’écoulements de liquide. D’autres signes sont à prendre en compte comme les maux de ventre ou de reins. En effet, ils peuvent masquer des contractions. Dans ce cas, il est important de consulter un médecin ou une sage-femme afin d’effectuer des examens complémentaires. Les femmes enceintes exposées au risque de Map bénéficient d’un suivi médical poussé avec une hospitalisation si nécessaire.
A la naissance, le bébé est pris en charge par un service de néonatalogie, spécialisé pour prodiguer des soins aux nourrissons nés avant terme. Dans tous les cas, restez à l’écoute de votre corps tout au long de votre grossesse. Prenez en considération tous les signaux anormaux et demandez un avis médical, y compris s’il s’agit d’une fausse alerte.

0 commentaires

Le Mag

Grossesse : bien choisir sa maternité 29/01/2015

Vous êtes enceinte et vous allez bientôt choisir votre maternité ? Quelles sont les critères à prendre en compte pour sélectionner le bon établissement...Lire



Les news