"On est là pour rigoler, pour se relaxer et déculpabiliser", Natacha Guilbert

Maureen Delorme

Publié le .
Mis à jour le .
Imprimer l'article

Maman de deux enfants de 4 et 9 ans, Natacha a créé le blog Cranemou en 2009. Elle y partage ses petites anecdotes de maman. Séduite par cet exercice, elle est allée plus loin en écrivant "Le dico des parents", publié aux éditions Kero en avril dernier. Un guide co-écrit avec le Dr Benoît, pédiatre, pour répondre aux questions des parents d'enfants en bas âge.


Natacha Guilbert et le Dr Benoît

Le Blog Cranemou

Comment vous est venue l’idée de créer un  blog de maman ?

Natacha Guilbert : Je pense que je ne savais même pas que des blogs de mamans existaient. J’ai simplement voulu coucher sur un support différent les petits récits de maman que j’écrivais sur des carnets. Quand le blog a commencé à être lu, même par une vingtaine de personnes, je me suis dit que ce partage-là était bien plus enrichissant que l’écriture seule.

Pourquoi l'avoir baptisé "Cranemou" ?

Hé, hé, hé ! Tout le monde aimerait avoir l’histoire exacte de "Cranemou"… On dira que c’est une vieille histoire de fontanelle, un surnom, un premier pseudo sur des chats, qui me suit toujours depuis.

Que trouve-t-on sur votre blog ?

Vous pouvez retrouver des chroniques de vie familiale, de la légèreté…J’essaie d’offrir du divertissement en somme. Et évidemment, quelques avis sur différents produits de temps en temps, mais seulement des choses que j’affectionne, auxquelles j’adhère. Rarement de négatif car autant j’adore donner mon avis, autant sur mon blog, j’estime que je ne suis personne pour juger d’un produit qui ne me plait pas simplement parce qu’il ne correspond pas à mes propres goûts ou besoins. Si je n’aime pas, je n’en parle pas.

A quel public s’adresse t-il ?

Si je fais des retours de tests, ça sera plutôt destiné aux parents en général. Pour le reste, je crois que le côté drôle de la plupart des billets d'humeur peut plaire à beaucoup. D’ailleurs, j’ai des "No kids", des jeunes et des grands parents qui me lisent et commentent mes articles !

Quels sont les avis de vos lecteurs ?

Je crois que j’ai de la chance d’avoir des lecteurs qui sont sur la même longueur d’ondes que moi. On est là pour rigoler, pour se relaxer et déculpabiliser, partager un bon moment entre copains. Du coup, j’ai très rarement à faire à des personnes désagréables.

Quel est votre meilleur conseil à donner à une maman ?

De s’écouter et de lâcher la cape de la mère parfaite pour regarder ce qu’elle fait réellement pour ses enfants, ce qui est déjà énorme. Je dis souvent que le fait d’avoir des failles fait justement de nous de bons parents. Et heureusement !

Que vous apporte l’animation de ce blog ?

Beaucoup d’échanges, de vraies amitiés, de magnifiques rencontres, des expériences folles et hors du commun et surtout… un nouveau travail que j’adore !

Le "Dico des parents"

Pour quelle raison vous êtes vous intéressée aux 0-3 ans ?

Natacha Guilbert : Je dois avouer qu’au départ, nous ne nous étions pas du tout arrêté aux 3 ans de l’enfant. Mais quand on a vu que le livre allait faire 1800 pages, il a fallu faire un choix. Nous avons enlevé la grossesse parce qu’il fallait bien se mettre une limite. Mais évidemment, je suis partante pour faire la suite !

Pourquoi avoir défini chaque mot à travers trois thématiques : "avant bébé", "après l’enfant" et "le mot du pédiatre" ?

Le côté "avant/après" est écrit par moi. C’était le concept de base de mon idée : lister les mots nouveaux, désuets ou qui avaient changé de sens entre l’avant et l’après enfant. Les définitions que je donne sont légères, drôles ou plus intimes mais sentent beaucoup le vécu de maman en tout cas !
La partie du docteur est forcément plus sérieuse mais jamais donneuse de leçons. Le pédiatre explique sans jugement et c’est écrit de manière très accessible, loin d’être indigeste comme beaucoup de livres de puériculture qui, sous prétexte qu’on parle d’un sujet sérieux, adoptent un ton ennuyeux et rébarbatif.

Quels sont les retours des jeunes parents ? 

J’ai eu pas mal de retours. En général, on me dit que c’est "diffèrent et très déculpabilisant". Les mots qu’on entend le plus sont "complet", "drôle", "informatif", "qui fait du bien". Cela me paraît déjà pas mal et puis c’est exactement ce que nous cherchions à transmettre. Nous sommes ravis !

Comment s’est passée la collaboration avec le docteur Benoit ?

Nous nous sommes vus que très peu pendant l’écriture du livre. Je vis à Lyon et lui en banlieue parisienne,ça n’aide pas. Mais nous étions régulièrement en contact par téléphone ou mail.
Pendant toute la partie écriture du livre, nous n’avions pas accès à nos textes respectifs pour ne pas être influencés. A chaque mot décrété comme "fini", nous découvrions donc le travail de l’autre. C’était très sympa de voir à quel point,ous nous complétions.

Qu’est-ce que l’écriture de ce livre vous a apporté sur le plan personnel ?

De l’assurance, que ce soit en mes capacités ou dans mon travail. Je suis capable d’écrire un livre (500 pages quand même), de faire passer de l’émotion dans mes écrits et de trouver un éditeur qui a confiance. C’est très gratifiant de vivre cette expérience-là. Et en tant que maman, j’ai appris à mieux m’organiser : un temps pour travailler et un temps pour les enfants, mais à chaque fois, à 100%, pour le faire bien.

Quel est votre mot préféré dans le dico des parents ?

Argh… pas facile. J’aime beaucoup "Angelina Jolie" ou "X-Men" mais aussi "Allaitement", "Principes" ou "Zen"… Ils ont tous quelque chose qui me plait beaucoup.

Quels sont vos projets  ?

J’ai de nouvelles idées à développer et à proposer en tant qu’auteur. J’ai aussi l’idée de créer d’autres blogs un peu différents mais rien de concret encore. Mais "Cranemou" évolue avec ma vie. Celui-là, je le garde pour toujours !

Plus d’infos 

Le blog Cranemou

Le dico des parents
Editions Kero
Prix de vente conseillé : 27 €

0 commentaires

Le Mag

Grossesse : bien choisir sa maternité 29/01/2015

Vous êtes enceinte et vous allez bientôt choisir votre maternité ? Quelles sont les critères à prendre en compte pour sélectionner le bon établissement...Lire



Les news