Grossesse, absences et congé maternité de l'assistante maternelle

Maureen Delorme

Publié le .
Mis à jour le .
Imprimer l'article

Comme toutes les femmes salariées, les assistantes maternelles bénéficient du congé maternité après la naissance d’un enfant. Quel est l’impact d’une grossesse sur la garde d’enfants ? La rédaction de Maminou vous dit tout.

grossesse assistante maternelle© Alena Ozerova - Fotolia.com

Vous êtes assistante maternelle et vous attendez un bébé ? La situation implique des changements en termes de garde d’enfants. Il est nécessaire de prévenir à l’avance l’employeur de la grossesse afin d’anticiper les absences, les remplacements et le congé maternité.

Prévenir l’employeur

Il est nécessaire de prévenir l’employeur à compter de 12 semaines de grossesse. Vous devez déclarer votre grossesse en lui fournissant une attestation remplie par votre obstétricien. Ce document permet de justifier vos éventuelles absences dues à votre grossesse. L’employeur pourra ainsi remplir l’attestation de salaire donnant droit à l’indemnisation pendant le congé maternité.

Les absences

Pendant votre grossesse, vous pourrez vous rendre aux visites médicales prénatales une fois par mois. Elles nécessitent une demi-journée d’absence. Selon le déroulement de la grossesse, vous pourrez être en arrêt maladie. A noter : un congé pathologique peut être prévu deux semaines avant le début du congé maternité. Il s’apparente à un arrêt maladie.

Le congé maternité

Le congé maternité peut commencer au minimum six semaines avant la date de l’accouchement. Il dure jusqu’à dix semaines maximum après la naissance du bébé. Dans le cas où vous avez déjà deux enfants, la durée du congé maternité peut être plus longue. Un congé pathologique post-natal d’une durée de quatre semaines maximum peut suivre le congé maternité.

Du côté de l’employeur

L’employeur est tenu de rémunéré l’assistante maternelle pendant les visites médicales prénatales, si elles ont lieu pendant les heures de garde. Le montant de la rémunération est fixé au taux normal habituel. Les arrêts maladie, les éventuels congés pathologiques et le congé maternité sont rémunérés par la Sécurité sociale.
A noter : l’assistante maternelle ne peut être licenciée pendant sa grossesse et son congé maternité. La nourrice acquiert des jours de congés payés pendant son congé maternité. Enfin, il est possible d’employer une assistante maternelle remplaçante pendant le congé maternité.

0 commentaires

Le Mag

Grossesse : bien choisir sa maternité 29/01/2015

Vous êtes enceinte et vous allez bientôt choisir votre maternité ? Quelles sont les critères à prendre en compte pour sélectionner le bon établissement...Lire



Les news