Apprendre à un enfant à contrôler ses émotions

Maureen Delorme

Publié le .
Mis à jour le .
Imprimer l'article

Les bouts de choux passent très vite du rire aux larmes. Pas facile pour un tout-petit de maîtriser ses émotions. Pour les aider, suivez les conseils de la rédaction.

emotion© Katya_naumova - Fotolia.com

Votre loulou boude et son comportement change ? Pleurs, rires, vexation, les enfants vous font part de leurs émotions au quotidien. Elles mettent parfois dans des situations inconfortables. Bien qu’elles soient liées à des sentiments, vous pouvez cependant l’aider à les canaliser.

Apprendre à identifier les émotions

Afin que votre bout de chou puisse maîtriser ses émotions, il est important qu’il apprenne à les identifier et les reconnaître. Les enfants en bas-âge ne comprennent pas forcément ce qu’il ressente et ne connaisse pas toutes les manières d’exprimer leurs émotions. Lorsque votre enfant montre une émotion particulière, expliquez lui par exemple ce qu’est la joie, la tristesse ou encore la peur. Il comprendra ainsi plus facilement ce qu’il traverse.
Montrez-vous compréhensif tout en mettant des mots sur ce qu'il ressent: "Je comprends que tu sois triste". N’hésitez pas à utiliser des livres. A travers les histoires, il pourra s’identifier aux personnages et à ce qu’ils ressentent. Les explications imagées sont plus faciles à comprendre pour les tout-petits.

Apprendre à adopter un bon comportement

Ressentir des émotions est tout à fait normal mais ce n’est pas une raison pour mal se comporter. En communauté, un enfant en colère peut avoir tendance à crier ou taper ses camarades pour exprimer son mécontentement. A vous de lui apprendre à ne pas se laisser dépasser par ses sentiments et ses émotions. Par exemple : "Je comprends que tu sois énervé mais ce n’est pas une raison pour crier". Si vous ne le reprenez pas, votre enfant pourrait en déduire que la violence soulage sa colère et lui permet d’obtenir ce qu’il veut.
Inutile pour autant de minimiser ce qu’il ressent. Même si la situation ne vous paraît pas très grave en tant qu’adulte, elle l’est aux yeux de votre loulou. Montrez-le bon exemple en n’hésitant pas à faire part de vos propres émotions et la manière dont vous les gérez. Incitez-le à parler  de ses émotions. Il les contrôlera davantage en les exprimant calmement.

0 commentaires

Le Mag

Grossesse : bien choisir sa maternité 29/01/2015

Vous êtes enceinte et vous allez bientôt choisir votre maternité ? Quelles sont les critères à prendre en compte pour sélectionner le bon établissement...Lire



Les news