Assistant(e)s maternel(le)s : les critères d'aménagement et de sécurité du logement

Maureen Delorme

Publié le .
Mis à jour le .
Imprimer l'article

Le domicile d'une nourrice agréée, tout comme la maison d'assistant(e)s maternel(le)s, doit être aménagée pour l'accueil des jeunes enfants. C'est l'une des conditions fixées par la Protection maternelle infantile (PMI) et le Conseil général pour délivrer l'agrément aux nounous. Zoom sur les critères d'aménagement à respecter.

© Poligonchik - Fotolia.com

Pour accueillir un enfant en bas âge, le domicile d’un(e) assistant(e) maternel(le) doit être sécurisé, de façon à prévenir les accidents domestiques. Le matériel de puériculture et d’éveil est homologué. Pour rappel, il est possible d’obtenir des aides financières pour l’aménagement du lieu d’accueil. La caisse d’allocations familiales peut accorder une prime d’installation ou un prêt d’amélioration du lieu d'accueil.

L' aménagement de l'extérieur

En premier lieu, il est important de clôturer le jardin. Les portails et barrières doivent rester fermés pendant l’accueil de l’enfant, tandis que l’accès aux ateliers et garages doit être interdit aux enfants. L’espace de jeux extérieur est sécurisé et délimité. Disposez des barrières de sécurité d’1m20 minimum autour des piscines, bassins et plans d’eau. Couvrez les puits, les réservoirs d’eau, les fosses sanitaires et les trappes. Veillez à ce qu’il n’y ait aucune plante dangereuse à portée des enfants (toxique, épineuse…). Protégez les terrasses surélevées et les descentes de garage afin d’éviter les chutes. Enlevez les meubles permettant d’escalader les balcons.

L'aménagement de l'intérieur

L’accès aux escaliers et à la cuisine doit être bloqué par des barrières de sécurité. Les objets et produits dangereux doivent être placés hors de portée des enfants, en hauteur ou dans des placards verrouillés (bricolage, entretien, ustensiles de cuisine, médicaments, petites pièces…). L’enfant ne doit pas avoir accès aux fenêtres. Aucun meuble ne doit être placé en dessous des ouvertures sur l’extérieur. Si la fenêtre est à hauteur de l’enfant, placez des verrous sur les poignées. Positionnez des systèmes anti-pince-doigts sur les ouvertures.
Empêchez aussi l’accès aux surfaces chaudes (plaques de cuisson, fours, cheminées, radiateurs, poêles, fers à repasser…). Protégez les meubles dont les angles peuvent être blessants. Les prises doivent correspondre aux normes de sécurité ou être munies de protections. Eloignez les animaux domestiques susceptibles de mettre un petit en danger et de le blesser (morsures, griffures…).

Le matériel de puériculture et d'éveil

Les enfants doivent disposer d’une pièce pour dormir. Les lits mis à leur disposition doivent être conçus pour les tout-petits. Côté sécurité, vérifiez l’espace entre les barreaux et l’épaisseur des matelas. Le matériel de puériculture (poussettes…) et les jouets doivent être homologués par les normes européennes. Il est égalment nécessaire d’aménager un coin change. Pour les repas, l’enfant doit être à hauteur de la table (chaises hautes ou rehausseurs). Vous pouvez aussi opter pour des petites tables et chaises conçues pour les enfants. La liste des articles de puériculture et d'éveil n'est pas prédéfinie. Là encore, il est question de sécurité et de bon sens.

0 commentaires

Le Mag

Grossesse : bien choisir sa maternité 29/01/2015

Vous êtes enceinte et vous allez bientôt choisir votre maternité ? Quelles sont les critères à prendre en compte pour sélectionner le bon établissement...Lire



Les news