Rythmes scolaires : blocages et grèves toute la semaine

La rédaction Maminou

Publié le .
Mis à jour le .
Imprimer l'article

Seulement deux mois après sa mise en place, la polémique gronde autour de la réforme des rythmes scolaires ! Au programme de la semaine : de nombreux rassemblements, grèves et blocages d'écoles.

La semaine s’annonce agitée pour Vincent Peillon ! Entre grèves et blocages d’écoles, le Ministre de l’Education va devoir faire face à une grogne nationale contre la réforme de rythmes scolaires, destinée à mieux répartir les cours pour lutter contre le décrochage. Enseignants, animateurs, parents d’élèves et agents municipaux se mobiliseront successivement toute la semaine.

Les manifestations démarrent dès ce mardi avec les agents municipaux. Animateurs et personnel de cantine et d’entretien se rassembleront pour réclamer des "moyens adaptés" à l'exercice de leur métier. Cantine et activités périscolaires risquent ainsi d’être fortement bouleversées dans quelque 520 écoles parisiennes.

Les protestations se poursuivront mercredi avec l’appel d’un collectif de parents au boycott des écoles. Une mobilisation qui fait le buzz sur Facebook depuis plusieurs jours. Toujours mercredi, le syndicat Sud Education, minoritaire, appelle à faire grève contre la journée de rattrapage le lundi de la rentrée. Pour justifier de 36 semaines de cours dans l'année, les établissements doivent en effet rattraper cette journée le 13 novembre, ou le 11 juin dans les établissements qui n'ont pas cours le mercredi matin (ou les après-midi des 13 novembre et 11 juin).

Jeudi, ce sont les enseignants qui descendront dans la rue. Plus de 150 écoles seront ainsi fermées et au moins 70% de grévistes. Une nouvelle grève des enseignants serait également envisagée début décembre.

Et ce n’est pas fini ! Soutenu par Valérie Pécresse, députée UMP des Yvelines, un collectif de cinquante maires de droite appelle au boycott de l’application de cette mesure, peut-on lire ce matin dans Le Figaro. Ils n'appliqueront pas le décret Peillon à la rentrée 2014, "tant que l'impact financier ne sera pas maîtrisé et que l'efficacité contre l'échec scolaire ne sera pas démontrée".
Rappelons qu’à ce jour 17% des communes scolarisant 22% des écoliers du public sont passés à la semaine de 4,5 jours à la rentrée 2013. Les autres écoles y passeront en septembre 2014. A condition que la mesure soit maintenue...

0 commentaires

Le Mag

Grossesse : bien choisir sa maternité 29/01/2015

Vous êtes enceinte et vous allez bientôt choisir votre maternité ? Quelles sont les critères à prendre en compte pour sélectionner le bon établissement...Lire



Les news